Les thermes de Caracalla à Rome-Un complexe grandiose à l'origine


Dans l'Antiquité, les Romains ont développé un savoir-faire remarquable dans la construction des thermes. Au fil des ans, ces édifices sont devenus de gigantesques complexes luxueux. Au 4e siècle, Rome dénombrait quelque 850 bains publics de différentes tailles, les thermes impériaux ouverts au public étant les plus vastes. Les Romains appréciaient ces lieux où ils pouvaient se détendre et socialiser. Ils s'y rendaient quotidiennement : les femmes, le matin et les hommes, l'après-midi et le soir.


Situés près du Circus Maximus au sud de Rome, les thermes de Caracalla sont les mieux conservés de l'Empire romain. Les vestiges donnent un aperçu de la grandeur de ces ouvrages. Ces thermes ont été achevés vers 216 apr. J.-C sous le règne de l'empereur Caracalla. À cette époque, ils étaient les plus grands et les plus luxueux jamais réalisés. Ils pouvaient accueillir 1600 personnes. Sur une superfice de 11 hectares, on retrouvait un jardin, un gymnase, une bibliothèque, un bain chaud (caldarium), un bain tiède (tepidarium) et un bain froid (frigidarium) ainsi que des restaurants, des boutiques, des salles de massage et d'examens médicaux. 64 citernes de 80 000 litres chacune alimentaient ces thermes. Un décor somptueux agrémentait les lieux. Les murs étaient recouverts de marbre et ponctués de statues et de fresques. De riches mosaïques couvraient le sol. Sous terre, un réseau de galeries et de tuyaux très élaboré assurait le chauffage des bains.


Les thermes de Caracalla ont cessé de fonctionner en 537 lorsque les aqueducs ont été détruits lors du siège de Rome.


La vidéo de 5 minutes présente une reconstitution en 3D de cet ensemble architectural exceptionnel.


Sources : Wikipédia (Thermes romains), Rome-passion.com, Wikipédia (Thermes de Caracalla)

10/2022