Le chemin d'Arles (GR® 653) ou Via Tolosana s'étend sur plus de 780 km¹ jusqu'à la frontière espagnole. Cette route offre une grande variété de paysages où plaines, forêts et montagnes avec les Pyrénées se succèdent. Le marcheur aguerri vivra une expérience inoubliable. Il découvrira un patrimoine bâti aux nombreuses influences. Quelques fois, il n'aura qu'à lever les yeux vers un portail du Moyen Âge ou pousser la porte d'une église pour qu'un pan d'histoire se dévoile.

 

Arles, le point de départ du chemin, est une ville millénaire qui recèle de nombreux bâtiments patrimoniaux. Carrefour entre la Méditerranée et le nord, elle a attiré des voyageurs et commerçants dans l'Antiquité, au Moyen Âge et encore aujourd'hui. Elle demeure une ville très vivante. Des vestiges de l'Antiquité tels que les arènes, le théâtre et les thermes montrent les exploits d'ingénierie que pouvaient réaliser les Romains. Au Moyen Âge, Arles a également connu une période prolifique où les artistes et les architectes ont pu démontrer leur savoir-faire, notamment à travers les lieux de culte.

 

Le chemin d'Arles compte d'autres joyaux : de jolies bastides, ces nouvelles villes du Moyen Âge, telles que Auch et Marciac, sans oublier St-Guilhem-le-Désert qui affiche le label des Plus Beaux Villages de France. Découvrez l'histoire de quelques sites magnifiques sur ce chemin.

 

Agence des chemins de Compostelle. La voie d’Arles – Tableau détaillé des étapes [en ligne]. https://www.chemins-compostelle.com/itineraires/6/la-voie-d-arles 

Arles Plus de 2 000 ans d'histoire

11.2 PierreSelim, CC BY 3.0 httpscreativecommons.orglicensesby3.0, via Wikimedia Commons A

Arles a été tour à tour un comptoir grec, une colonie romaine, une capitale provinciale de l'Empire et un haut lieu de la chrétienté. Elle a bénéficié de la générosité de trois empereurs romains : César, Auguste et Constantin. Ces derniers ont initié d'importants travaux pour doter la ville d'infrastructures aussi grandioses qu'à Rome et favoriser le commerce sur le Rhône entre la Méditerranée et les provinces du nord.

 

Plusieurs monuments antiques sont toujours présents dans la ville et démontrent le savoir-faire et l'ingéniosité des Romains. Le théâtre antique a été bâti à la fin du 1er siècle av. J.-C.¹, sous le règne d'Auguste. Il pouvait rassembler 10 000 spectateurs. Derrière la scène, un mur était orné d'une centaine de colonnes sur trois niveaux. L'amphithéâtre romain (ou les arènes), le monument le plus visité de la ville, a été construit vers 90 apr. J.-C. À l'image du Colisée de Rome, il comportait plusieurs prouesses d'ingénierie dont un système d'évacuation des spectateurs par de nombreux accès et une scène centrale de forme elliptique entourée de gradins et d'arcades. L'édifice pouvait accueillir plus de 21 000 personnes. Les thermes de Constantin sont des bains romains du 4e siècle. Ils utilisaient un système de circulation d'air chaud sophistiqué pour assurer le confort des usagers.

 

Outre ces vestiges de la période romaine, de nombreux bâtiments religieux nous transportent au Moyen Âge. La cathédrale Saint-Trophime datant du 12e siècle est un bel exemple de l'art roman provençal. Son portail en forme d'arc de triomphe et orné de colonnades reprend des éléments architecturaux de l'Antiquité.

La vidéo de 4:28 minutes nous plonge au coeur de la cité antique d’Arles. Nous découvrons l’amphithéâtre, le théâtre antique et les thermes de Constantin.

1 Arles (Office du tourisme). Découvertes en ville – Les monuments [en ligne]. https://www.arlestourisme.com/fr/d%C3%A9couverte-ville-arles.html 

Photo: Pierre Selin Wikimédia Commons

Saint-Gilles-du-Gard

L'ancienne abbatiale Saint-Gilles L'héritage d'un ermite

12.1  Daniel VILLAFRUELA, CC BY-SA 4.0 httpscreativecommons.orglicensesby-sa4.0, via Wikim

L'histoire de l'ancienne abbatiale Saint-Gilles est reliée à la légende de l'ermite Gilles. Ce dernier est né en Grèce au 7e siècle. Après plusieurs déplacements, il s'est établi dans la région et s'est fait connaître pour ses dons de soignant. Sa renommée était telle qu'il a pu intercéder pour construire un monastère.

 

Au 12e siècle¹, l'ancienne abbatiale Saint-Gilles a connu son âge d'or. Les pèlerins venaient de l'Europe entière pour vénérer saint Gilles. Devant l'affluence, des travaux sont alors amorcés pour bâtir une nouvelle église de 95 m de longueur et 33 m de largeur. La hauteur de la nef centrale atteignait 26 m. Les guerres de religion et les conflits ont eu raison de l'édifice. L’église actuelle a conservé sa façade sculptée et son immense crypte de 50 m par 25 m.

 

Réalisée entre 1120 et 1160, la façade romane, d'influence antique avec ses trois portails et ses colonnes, rappelle celle de la cathédrale Saint-Trophime à Arles. Chef-d’œuvre de l'art roman provençal, elle est ornée de sculptures de grande qualité représentant des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament, des statues d'apôtres et une frise relatant la Passion du Christ. La crypte (ou église basse) abrite le corps de saint Gilles.

__________

La façade de l’ancienne abbatiale Saint-Gilles a traversé le temps comme on peut voir dans la vidéo de 2:48 minutes.

 

1 Saint-Gilles (Office du tourisme). Visiter l’abbatiale. Histoire du monument [en ligne]. https://tourisme.saint-gilles.fr/fr/visiter/patrimoine/l-abbatiale/histoire-du-monument

Photo : Daniel Villafruela Wikimédia Commons

Saint-Guilhem-le-Désert Un patrimoine roman dans un cadre enchanteur

13.1 - Yves Tennevin, CC BY-SA 3.0 httpscreativecommons.orglicensesby-sa3.0, via Wikimedia

La cité médiévale de Saint-Guilhem-le-Désert (250 habitants)¹ figure parmi les Plus Beaux Villages de France. Le village, que l’on appelle un village-rue, vit autour de l’ancienne abbaye romane de Gellone. Cette dernière a été fondée en 804 ² par Guilhem (Guillaume d’Orange), comte de Toulouse, duc d’Aquitaine et cousin de Charlemagne, qui s’est distingué pour ses faits d’armes. Après avoir repoussé les Sarrasins et pris Barcelone, il a décidé de se retirer dans ce lieu reculé de la vallée de Gellone. Il fonde l’abbaye, entre autres, pour contrôler les rives de l’Hérault et asseoir l’autorité de Charlemagne dans la région.


L’abbaye bénédictine a été reconstruite au 11e siècle sur les fondations de l’ancienne. Dans la crypte, on aperçoit encore le chœur en tuf de l’église primitive et ses arcs d’inspiration orientale, caractéristique du 9e siècle. L’abbatiale elle-même nous transporte au 11e siècle en toute sobriété. Elle abrite les reliques de saint Guilhem et la Croix de Jésus (la Vrai Croix) offerte par Charlemagne.


Des reconstitutions du cloître du 12e siècle sont présentées au public dans l’ancien réfectoire des moines. Un court film relate l’histoire mouvementée de l’abbaye dont certains éléments du cloître ont été vendus à un collectionneur américain et se trouvent au musée The Cloisters à New York.

 

Enfin, ruelles étroites, maisons en pierre, fontaines et boutiques de santons s’ajoutent à l’attrait du village.

_________

Faites une balade dans le village Saint-Guilhem-le-Désert où le temps semble s’être arrêté.

1 Association Les plus beaux villages de France. Les Plus Beaux Villages de France. 159 destinations de charme à découvrir. Paris : Flammarion, 2021, p.128

1 Office du tourisme Saint-Guilhem-Le-Désert Vallée de l'Hérault. Abbaye de Gellone à Saint-Guilhem-le-Désert [en ligne]. https://www.saintguilhem-valleeherault.fr/annuaire/abbaye-de-gellone-a-saint-guilhem-le-desert 

Photo : Yves Tennevin Wikimédia Commons

Toulouse

La basilique Saint-Sernin La plus grande église romane de France

14.1 PierreSelim, CC BY 3.0 httpscreativecommons.orglicensesby3.0, via Wikimedia Commons N

La basilique Saint-Sernin (fin 11e siècle)¹ en impose par sa taille. La nef s'étend sur plus de 110 m de longueur et 21 m de hauteur sous voûtes. Le clocher atteint les 67 m. Dès l'entrée, le visiteur est émerveillé par la grandeur du vaisseau et les nombreux chapiteaux cruciformes. Tout au loin, depuis le 18e siècle, un baldaquin baroque surplombe le sarcophage de saint Saturnin, le premier évêque de Toulouse, martyrisé en 250. Le chœur est entouré d'un déambulatoire orné de remarquables bas-reliefs en marbre encastrés dans le mur. Le déambulatoire est ouvert sur cinq chapelles et mène aux quelque 200 reliques que recense l'église parmi lesquelles se trouvent les restes des corps de six apôtres. Le transept est richement décoré de fresques médiévales.

Parmi les trésors de la basilique, les sculptures des 260 chapiteaux autant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'édifice sont particulièrement remarquables. De plus, la porte d'entrée principale, soit la porte Miègeville, date de l’an 1100. Son tympan représente l'Ascension du Christ.

Cette courte vidéo de 40 secondes présente de belles prises de vue de la plus grande église romane de France. Cette entrée en matière devra se poursuivre pour apprécier les trésors de ce vaste monument.

1 Basilique Saint-Sernin. Basilique Saint-Sernin Un grand joyau de l’art roman au cœur de Toulouse (dépliant) [en ligne]. http://www.basilique-saint-sernin.fr/wp-content/uploads/2019/10/FR_DEPLIANT_TOURISME_ST_SERNIN_WEB.pdf 

Photo: Pierre Selim Wikimédia Commons

Auch

La cathédrale Sainte-Marie Les plus beaux vitraux du 16e siècle !

15.8 Calips. CC BY-SA 3.0 Wikimedia Commons .jpg
15.4 Guiguilacagouille, CC BY-SA 3.0 httpscreativecommons.orglicensesby-sa3.0, via Wikimed

La cathédrale Sainte-Marie d'Auch a été érigée à partir de 1489¹ à l'initiative de l'archevêque François de Savoie. Sa construction s'est échelonnée sur deux siècles. Elle a été complétée à la fin du 17e siècle par une façade Renaissance et par un porche.


Cette imposante église à trois nefs, longue de 100 m, large de 40 m et haute sous voûtes de 26 m, comprend pas moins de 21 chapelles. La cathédrale de style gothique se distingue par ses vitraux conçus par Arnaud de Moles de 1507 à 1513 ². Considérés comme les plus beaux vitraux de cette période, notamment pour leurs couleurs vives, iIs présentent des personnages sur pied. Ils illustrent des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament et des religions païennes représentées par des sibylles, des personnages de la mythologie gréco-romaine. Ces verrières sont présentes dans toutes les chapelles du déambulatoire, à l'exception de la chapelle du Saint-Sépulcre.


Le chœur, clôturé par un retable, compte plus de 110 stalles en chêne. Elles ont été fabriquées à partir de 1510 sur une période de plus de 40 ans. Elles comptent plus de 1 500 personnages et animaux sculptés.

La vidéo montre la beauté des stalles et des vitraux de la cathédrale (3:41 minutes).

1 Grand Auch Coeur de Gascogne.Cathédrale Sainte-Marie [en ligne]. https://www.auch-tourisme.com/patrimoine-culturel/cathedrale-sainte-marie/ 

2 Wikipédia. (27 septembre 2021). Cathédrale Sainte-Marie d’Auch [en ligne]. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Sainte-Marie_d%27Auch

Photos : gauche Guiguilacagouille Wikimédia Commons; droite Calips Wikimédia Commons

Pau Le château d'illustres propriétaires

16.2 Wiskyfriend, CC BY-SA 3.0 ES httpscreativecommons.orglicensesby-sa3.0esdeed.en, via W
16.1 Superchilum, CC BY-SA 4.0 httpscreativecommons.orglicensesby-sa4.0, via Wikimedia Com

À l’origine de la ville, le château de Pau offre aux visiteurs un voyage de plus de mille ans dans l’histoire locale et nationale. D’illustres figures historiques sont associées à ce lieu.


Les premières mentions du château datent du 12e siècle¹. Mais c’est au 14e siècle que le domaine prend du lustre. À cette époque, le Béarn devient une principauté souveraine et Gaston Fébus, comte de Foix et vicomte de Béarn, fait du château une forteresse médiévale de premier ordre en construisant, entre autres, un donjon en briques de 33 m de hauteur et une enceinte en pierre. À la Renaissance, plusieurs transformations agrémentent le château : un escalier d'honneur, des lucarnes, des baies, un balcon et des décorations sculptées. On ajoute également de somptueux jardins.


En 1553, Jeanne d'Albret, reine de Navarre, met au monde au château le futur roi Henri IV. Il séjourne une partie de son enfance dans la région loin des fastes de la cour.


L’aspect actuel du château est lié aux grands travaux de restauration entrepris au 19e siècle par Louis-Philippe, puis par Napoléon III. Le visiteur peut se replonger à l'époque du « roi préféré des Français », celui qui a proclamé l'Édit de Nantes mettant fin aux conflits entre catholiques et protestants. Les pièces parfaitement décorées d'époque concourent à faire connaître l'histoire du château et de la région.

La vidéo de 2:27 minutes rappelle les grands moments de la ville de Pau et de son château.

 1 Musée national et Domaine du Château de Pau. Le château [en ligne]. https://chateau-pau.fr/le-chateau 

Photo: Wiskyfriend Wikimédia Commons

Oloron Sainte-Marie

L'ancienne cathédrale Sainte-Marie Un superbe portail roman du 12e siècle

Myrabella -Wikimedia Commons-Oloron-Sainte-Marie_(Pyr-Atl)_porche_Cathedrale-Ste_Marie.jpg

L'ancienne cathédrale Sainte-Marie a été construite au début du 12e siècle¹. Elle possède un portail très travaillé et très bien conservé étant isolé à l’intérieur d’un clocher-porche.

Le tympan présente la descente de Jésus de la croix. On peut distinguer, entre autres, Marie, la mère de Jésus, les mains sur le cœur et l'apôtre Jean. D'autres sculptures représentent Daniel dans la fosse aux lions, l'ascension d'Alexandre, les vieillards de l'Apocalypse. En plus, de nombreuses scènes de la vie des paysans de l'époque sont évoquées, soit à la chasse aux sangliers, à la pêche au saumon, au découpage des boules de pain et de fromage. Ces sculptures démontrent le savoir-faire et la finesse du travail des artistes et des sculpteurs de l’époque.

Par ailleurs, à l'intérieur, des chapiteaux de la nef et du déambulatoire illustrent d'autres scènes de l'Évangile. La nef, le chœur, le déambulatoire et les cinq chapelles sont d’époque gothique rayonnant (14e et 15e siècles). Cette magnifique église très colorée présente de nombreux attraits.

____________

Au Moyen-Âge, les tympans des églises illustraient des scènes de la vie de Jésus et montraient ses enseignements. La vidéo s’attarde longuement à décrire les personnages sur le tympan de l'ancienne cathédrale Sainte-Marie.

1 Office du tourisme du Piémont oloronais. Laissez-vous conter l’église Sainte-Marie d’Oloron Saint-Marie [dépliant].

Photo : Myrabella Wikimédia Commons

Pour ses précieux conseils et son regard critique sur les textes, un immense merci à Yves de Belleval, un Québécois passionné d’histoire et de patrimoine qui a parcouru près de 17 000 km sur les chemins de Compostelle ainsi qu'aux auteurs des vidéos qui ont gentiment autorisé le partage de leur travail.