La cathédrale du Puy-en-Velay-Un lieu d'histoire à l'architecture surprenante


La ville du Puy-en-Velay accueille les pèlerins qui entreprennent leur voyage vers Saint-Jacques-de-Compostelle depuis plus de 1000 ans. Elle marque le départ du plus ancien chemin français menant à Compostelle et du plus fréquenté. C'est en 950-951 que l'évèque du Puy dénommé Godescalc à effectuer un pèlerinage à Compostelle. Il serait l'un des premiers pèlerins français connus à réaliser ce périple. À son retour, ce dernier a encouragé ses fidèles à accomplir des pèlerinages à la Vierge Marie, vénérée au Puy. Cette initiative a amené de nombreux croyants sur les routes et c'est ainsi que des lieux de culte ont été construits ou agrandis pour accueillir une foule de plus en plus nombreuse. Ce fut le cas au Puy-en-Velay.


La cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation aurait été bâtie entre le 11e et le début du13e siècle sur le site d'un temple païen. Lorsqu'un besoin d'agrandissement a été nécessaire, les autorités ont fait face à un défi de taille, l'édifice étant construit sur un rocher. Il fut alors décidé de prolonger l'édifice au-dessus du vide et c'est ce qui rend ce monument si unique. Pour entrer dans l'église, les fidèles doivent monter un escalier de 137 marches. Une partie de cet escalier passe sous la nef et débouche au beau milieu de l'église devant le chœur. Il faut le voir pour bien comprendre cet aménagement. À défaut de pouvoir se rendre sur place, une courte vidéo explique et montre les défis que les concepteurs du projet ont dû relever.


En plus de cet élément distinctif, la cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation marie des influences gothiques et orientales avec ses arches polychromes. L’église et le cloître abritent de nombreuses œuvres d'art : des fresques d'influence byzantine et italienne, des peintures murales, des portes en bois sculpté du 12e siècle. C'est dans ce magnifique décor que chaque année des milliers de pèlerins commencent leur chemin. Après la messe du matin, ils s'avancent le coeur léger au sommet de l'escalier. Une vue époustouflante sur la ville et la région s'offre à eux. Tout le long de la Via Podiensis (GR65), ils auront la chance d'apercevoir et de s'attarder à d'autres richesses patrimoniales.


Sources : Agence française des chemins de Compostelle, Cathédrale Notre-Dame du Puy


Photos: gauche Jean-Pol Grandmont, photo de droite Pline Wikimédia Commons


09/2022