top of page

Le temple Bayon au Cambodge-Le génie des bâtisseurs de l'empire khmer


3 visages sculptés au temple Bayon

L’empire khmer a rayonné sur l’Asie du Sud-Est du 9e au 15e siècles. À son apogée, ce royaume s’étendait sur les territoires actuels du Cambodge et d’une partie du Laos, de la Thaïlande et du Vietnam. C’est en 802 que Jayavarman II s’autoproclame roi de droit divin et libère le Cambodge de la tutelle de Java. Durant les siècles qui suivront, les Khmers construiront des canaux, des réservoirs, des routes, des hôpitaux et des centaines de temples. Le majestueux temple Angkor Vat est le plus connu d’entre eux et le mieux conservé. Il figure d’ailleurs sur le drapeau du Cambodge. Le Bayon est tout aussi impressionnant avec ses tours aux immenses visages énigmatiques. On peut imaginer la surprise des explorateurs au 19e siècle qui se sont retrouvés devant un tel monument en plein cœur de la jungle.


des personnes marchent autour du temple Bayon. On voit la porte et une tour sculptée

Le Bayon se trouve tout près d’Angkor Vat, plus précisément au centre de l’ancienne ville Angkor Thom. Il a été érigé sous le règne de Jayavarman VII à la fin du 12e siècle et au début du 13e siècle. Il était dédié au bouddhisme Mahayana. Par la suite, il a été transformé en temple hindou et a été à nouveau consacré au bouddhisme.


Ce temple-montagne s’élève sur trois niveaux et comprend des enceintes, des galeries, des tours et un sanctuaire central. Les deux premiers niveaux sont de forme carrée. Les murs sont couverts de magnifiques bas-reliefs qui décrivent des scènes de bataille et de la vie quotidienne, des événements religieux et mythologiques. De forme circulaire, le troisième niveau comprend le sanctuaire central.


Les bas-reliefs montrent des exemples de la vie quotidienne et des scènes de bataille

L’élément le plus saisissant de ce monument est nul doute ses gigantesques visages sculptés sur chaque côté des tours. À l’origine, le Bayon comptait 54 tours de pierre. Aujourd’hui, seulement 37 tours surplombent le site. La plus haute culmine à plus de 20 m de hauteur. Est-ce que ces visages représentent Jayavarman VII ou une divinité bouddhiste? Les experts ne s’entendent pas. Les débats continuent sur cette question.


Heureusement, les travaux de restauration des temples du Cambodge nous livrent la riche histoire du peuple khmer qui a traversé des guerres et des catastrophes naturelles, comme plusieurs autres civilisations.


La vidéo de 2:17 minutes se faufile lentement à l'intérieur du temple.



Photos: Jean-Pierre Dalbera, Wikimédia Commons, Sumit Magela, Unsplash, Falco, Pixabay


10/2023

ความคิดเห็น


bottom of page